Une fille, dix-sept photos : Olya

Blog

Olya a toujours trop chaud.

Elle est à peine couverte pendant la journée, et encore moins le soir.

La fraîcheur de la soirée est largement compensée par la brûlure du désir.

Bisous !

Fiction librement inspirée de photos de Olya Lelay

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s