Courte mais intense, c’est bien aussi!

Blog, Textes

Je suis restauratrice. Je gère une brasserie dans le centre-ville.

Je suis très stressée et je travaille trop.

L’heure de la fermeture approche. Le dernier client attablé demande l’addition.

Lorsque je la lui apporte, je me donne la peine de remarquer qu’il est bel homme.

Mais au fait : pourquoi est-il seul à table? Une femme aurait-elle ruiné son projet de dîner aux chandelles ?

Par-dessus sa carte bleue, je croise son regard triste mais malicieux. Je suis troublée.

En chemin vers la cuisine, je fais volte-face et je me redirige droit vers sa table.

Mon médecin m’a dit de faire du sport et de me ménager des plages de détente.

Ce soir, je vais le prendre au mot.

Je m’arrête à un mètre et sensuellement, j’effeuille mon tailleur-jupe noir.

Il me contemple ébahi et admiratif.

A peine couverte de ma parure de dentelle et de mes bas, je monte sur la table à l’opposé de lui, et à quatre pattes, je m’approche de l’homme, au ralenti, dans une démarche féline.

Arrivée à son contact, je m’arrête et le fixe, comme un chat guetterait la souris convoitée.

Dans un souffle, je lui murmure :

« Je vous propose les mignardises et la liqueur. C’est offert par la maison. »

Et nous allons déguster tous les délices, à même la table.

000 Resto

8 réflexions sur “Courte mais intense, c’est bien aussi!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s